L’obsession des médias occidentaux pour l’Islam (qui va évidemment de pair avec une ignorance à peu près totale du sujet et de sa complexité) et la peur panique qui en découle (et se généralise insidieusement dans tous les milieux) de tout ce qui est ou parait musulman, me fait me demander très sérieusement si ce sentiment n’est pas exactement similaire à celui que l’Allemand moyen, grâce à une propagande patiente et méthodique, pouvait éprouver au début des années 30 envers les Juifs.