05 octobre 2006

EN FEUILLETANT LES PENSÉES DE PASCAL

J’ai eu récemment l’occasion, par les hasards tortueux de rangements domestiques qui firent réapparaitre cet ouvrage oublié dans les rayonnages les plus lointains de ma bibliothèque, de me replonger dans Pascal, ce monstre imposant d’austérité janséniste et de rigueur stylistique, que nos professeurs de philosophie nous présentaient comme un grand philosophe tragique dans sa description de la condition humaine voire, pour les plus illuminés d’entre eux, comme un théologien (mais ces malheureux qui inculquent pèle-mèle Saint-Thomas... [Lire la suite]
Posté par Pabl o à 13:36 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

11 septembre 2006

JOYEUX ANNIVERSAIRE OUSSAMA

Il semble que depuis ce matin tout le monde ait cela en tête et revive les évènements comme les chrétiens revivent la passion du Sauveur pendant la semaine sainte (ou tout du moins sont sensés le faire). Faites l’expérience : téléphonez à n’importe qui sous un prétexte quelconque et demandez-lui : “quel jour on est?”. Vous verrez qu’après qu’il aura répondu “le 11 septembre” il y aura un instant de malaise. Cette date se transforme peu à peu en célébration de l’événement fondateur de l’Ère Nouvelle, comme la mort du Christ fonde le... [Lire la suite]
Posté par Pabl o à 13:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 juillet 2006

LE MILLENIUM DES CRAPULES (notes sur une vaste escroquerie)

Vous l’aurez peut-être remarqué, on trouve dans les discours utilisés par l'Occident pour justifier sa domination sur la planète un fond messianique qui nous présente cette domination comme une espèce d’inévitable accomplissement de l’Histoire. Non seulement les Occidentaux continuent de trouver leur "civilisation" supérieure à toute autre, mais ils sont aussi convaincus de la nécessité de la répandre par toute la terre pour que l’humanité parvienne à ses fins dernières. Il y a là un blasphème dont on n’a peut-être... [Lire la suite]
Posté par Pabl o à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
15 juin 2006

LA FARANDOLE DES PETITES VIEILLES AUX YEUX SECS

pour Camille, qui avait aimé cette histoire. Il m’arrive de lire les journaux. Et quelquefois une nouvelle surnage. Je ne m’en rends pas compte jusqu’à constater quelques jours, voire quelques semaines plus tard, que je l’ai toujours en tête, comme une de ces mélodies imbéciles qu’on entend à la radio et dont on n’arrive plus à se défaire. Les mères de la place de Mai ont cessé de tourner. Après des milliers de jours de leur lugubre farandole, elles ont replié leurs pancartes et son rentrées chez elles. "C’est... [Lire la suite]
Posté par Pabl o à 20:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]